Création d’entreprise : comment choisir son statut ?

Ces dernières années, la création d’entreprise est à l’honneur ! De nombreuses succes stories ont propulsé le statut d’entrepreneur sur le devant de la scène ce qui a tout naturellement suscité des envies. Si vous faites partie de ceux qui souhaitent faire gonfler les chiffres des quelques 600 000 entreprises crées chaque année en France, il est essentiel de se poser quelques questions déterminantes avant de se lancer, à commencer par le choix du statut.

Qu’est-ce qu’un statut d’entreprise ?

Avant de savoir lequel choisir, il faut bien comprendre le sujet lorsqu’on parle de statut d’entreprise. Une entreprise est une personne morale définie par un statut. Ce dernier permet de régir un ensemble de règle qui détermine les niveaux de propriété et de responsabilités de ses associés, fondateur et ou propriétaire notamment. Ils permettent ainsi de définir à qui appartient le capital.

Lors de la création d’une entreprise, il est nécessaire de choisir le statut de celle-ci. Cette décision ne doit pas être prise à la légère car elle a de nombreuses conséquences particulièrement importantes sur le fonctionnement futur de l’entreprise.

Choix des statuts d’entreprise : quels enjeux ?

Les enjeux du choix de la forme juridique d’une entreprise sont multiples. Ils impliquent tout d’abord un niveau de responsabilité financière des associés. Certains statuts protègent le capital personnel des personnes physique alors que d’autres l’engage.

Au-delà de la responsabilité financière, la forme juridique déterminera la façon dont la propriété de l’entreprise, de ses capitaux peut être partagée et le montant minimal et maximal d’apport qui sera nécessaire d’apporter à la création.

Enfin, le statut a un fort impact sur le régime fiscal de l’entreprise et de son dirigeant. En fonction de la forme juridique retenue, l’imposition pourra être du simple au triple ou on pourra bénéficier ou non de niches fiscales.

Pour ce dernier point, il existe des cabinets d’expertises comptable qui pourront vous accompagner pour déterminer la forme la plus avantageuse.

Prenez le temps d’étudier les différents statuts

En connaissance des enjeux présentés dans la partie précédente, nous vous recommandons donc d’étudier en détail chaque statut et de le mettre en perspective avec votre projet de création. Etes-vous seul ou avez-vous des associés ? Quel apport pouvez-vous injecter dans le projet ? Quel niveau de responsabilité individuelle souhaitez-vous engager ?

Il existe différents statuts principaux, complété maintenant par le statut de micro-entrepreneur :

  • Entreprise individuelle : un statut souple qui ne distingue par le patrimoine personnel et professionnel.
  • EIRL : Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée
  • EURL : Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée
  • SARL : Société Anonyme à Responsabilité Limitée
  • SAS : Société par Actions Simplifiée
  • SA : Société Anonyme

Etudiez chacun des statuts pour analyser les différents paramètres avant de vous lancer.

La réponse à ce problème vous a été proposée par :

Sauditex Nantes Atlantique – Cabinet d’expert-comptable

5 rue Roland Garros 44702 ORVAULT

Téléphone : 02 40 40 02 31