Qu’est-ce qu’un monument cinéraire ?

Devenu de plus en plus courant, le monument cinéraire est une alternative que beaucoup choisissent. En effet, pour mille et une raisons, plusieurs ont recours à l’incinération tout en voulant conserver les cendres de leur proche défunt dans des conditions adéquates.

Un monument cinéraire pour les cendres de vos proches !

Tandis que l’inhumation a le monument funéraire comme dernière demeure, les défunts qui ont choisi l’incinération auront la leur également. C’est la sépulture des incinérés qui permet à la famille d’honorer leur bien-aimé. Cette tombe d’urne aura les mêmes intérêts que la sépulture d’inhumation, à savoir la conservation des cendres du défunt dans la dignité, l’immatriculation du lieu où se repose votre proche défunt, le recueillement pour la famille et la continuité du souvenir aux descendants.

On peut parler de « tombe cinéraire », de « cavurne » ou de « columbarium » mais les principes restent les mêmes, seules les conceptions diffèrent. Ces lieux peuvent être « ornés » de plaques funéraires et façonnés dans diverses formes, offrant de l’originalité avec celles qui définissent la personnalité du défunt. Les familles sont également libres de choisir la couleur et la matière dans laquelle il sera fait.

Les différentes conceptions

La tombe cinéraire est conçue pour recevoir l’urne en pleine terre, et elle est avantageuse par rapport à sa taille réduite et sa discrétion, l’urne reste à l’abri des intempéries et autres agressions extérieures, son coût est également modeste par rapport aux autres formes. Elle est souvent dressée dans un jardin dédié à ce genre de tombes.

Le columbarium dispose l’urne « hors-sol » et le concept se distingue par une structure composée de plusieurs cases, c’est un endroit « collectif ». Ainsi, il peut contenir jusqu’à quatre urnes et les cases seront scellées par des plaques étanches comme sécurité. Comme monument, cette forme requiert toutefois d’une architecture plutôt spécifique en spirale, en colonne ou en pyramide. Pour pouvoir identifier la case de chaque défunt, le nom et une épitaphe peuvent y être inscrits.

Le cavurne, un des concepts les plus prisés, est disposé pour offrir au défunt et à sa famille l’intimité. Il est organisé en une seule case de 50 cm carrés environ qui sera inhumée sous terre. C’est un caveau individuel qui ne reçoit qu’une seule urne.

Les conditions de ces dispositifs funéraires

Le monument cinéraire, que ce soit un cavurne, une tombe cinéraire ou un columbarium, peut être érigé dans une concession ou dans un emplacement gracieusement offert par l’autorité. Les conditions sont régies par la durée disposée en 15 ou 30 ans pour une concession et en 5 ans, renouvelable pour 5 autres années. Seulement, un lieu gratuit peut devenir une concession au fil des années. Ces durées peuvent faire également l’objet d’un terme pour une concession, mais dans tous les cas, la mairie doit toujours aviser les familles. Comme l’inhumation, pour mettre l’urne dans un monument conçu pour cet effet, il faut aussi un « permis d’inhumation » avant d’effectuer les démarches27.