Comment se former au métier d’assistante de direction ?

Spécialiste du métier d’assistante de direction, le cabinet de recrutement Seref Consultants vous dévoile les meilleures formations pour devenir assistante de direction.

Quelles sont les avantages du métier d’assistante de direction

Pendant longtemps, les femmes ont été cantonnées au métier de secrétaire et on les imaginait seulement capables de recopier des documents et de répondre au téléphone. Heureusement, les temps ont changé.

Le métier de secrétaire a ses avantages, mais ceux d’une assistante de direction sont idéaux pour les femmes souhaitant être passionnées par leur métier et des responsabilités.

Véritable bras droit du dirigeant, l’assistante de direction connaît les décisions de l’entreprise et y participe à sa façon. Elle établit des rapports complets qui sont souvent la clé nécessaire pour la prise de décision de son boss.

L’assistante de direction est également un filtre entre les demandes des collaborateurs et le dirigeant. Elle est donc une plaque tournante de l’entreprise. Tout le monde la connaît et interagit avec elle.

Elle communique régulièrement avec les clients et les fournisseurs, et peut mener des négociations. Elle se distingue de l’assistante de gestion en ayant un travail moins centré sur l’administratif. Son poste se trouve souvent dans une grande entreprise, alors que l’assistante de gestion évolue parfois dans des TPE ou PME.

Comment faire la bonne formation pour devenir assistante de direction ?

Le parcours scolaire classique est de suivre un BTS assistant de manager, assistant de gestion, assistant de direction. Cependant, les recrutements demandent souvent soit de l’expérience soit un niveau d’études plus élevé.

Ainsi, la maîtrise d’une troisième langue est requise pour tous les emplois dans les entreprises internationales. Une troisième année d’études, après le BTS, dans une université de langues est ainsi une très bonne idée. Si vous en avez marre des études, envisagez de passer une année à l’étranger pour parfaire l’anglais. L’Australie est à la mode, mais ce n’est pas la seule destination possible.

Certains employeurs apprécient aussi les parcours effectués en université. Ainsi, les postes d’assistante de direction où il y a un volet juridique important sont généralement occupées par des personnes qui ont effectué des études de droit.

Notre expérience du recrutement d’assistante nous a montré beaucoup de parcours différents pour arriver à ce métier. On voit ainsi beaucoup de personnes qui ont commencé plus bas et ont évolué. Il existe encore aujourd’hui, et heureusement, des entreprises qui récompensent les compétences, le mérite et l’investissement. Par ces biais, une personne qui ne possède pas les diplômes peut gravir les échelons dans son entreprise.

En revanche, toutes les formations à distance ne sont pas forcément le meilleur chemin possible. Les recruteurs aiment avoir de l’expérience et craignent parfois que l’enseignement par correspondance ne permette pas d’engranger toutes les connaissances requises.

Si vous avez fait ou envisagez de suivre une telle formation, un complément comme quelques mois en tant qu’assistante comptable, secrétaire, commerciale, sera un point fort.

La réponse à ce problème vous a été proposée par :

Seref Consultant

6 rue des Immeubles industriels – 75011 Paris

Téléphone : 01 53 27 66 00